Revue de presse

Henri de Rohan Chabot mobilise autour du répit.

 

Deux ans après la création de la Fondation France répit, son délégué général vient de clôturer les 1ères rencontres francophones sur le répit. Une mobilisation à relier avec la future maison de répit de Lyon, projet phare de la fondation.

S'il est difficile de donner une définition définitive du répit, on peut néanmoins retenir "qu'il s'agit de l'accompagnement intégral (médical, psychologique, social) des personnes atteintes de maladies graves". En France, quatre millions de personnes aident un proche malade à domicile. Si 60% d'entre elles sont salariées, 1,6 millions y consacrent plus de 50 heures par semaine. "Ce qui signifie clairement que ces personnes ne peuvent plus travailler. On arrive à des situations de paupérisation humainement inacceptables", souligne Henri de Rohan Chabot, délégué général de la Fondation France Répit, qu'il a co-fondée il y a deux ans avec le docteur Mathias Schell, oncologie et pédiatre au Centre Léon Bérard de Lyon, l'Association le Petit Monde et des familles.

Consulter l'article au format PDF