Maison de répit de lyon

Les séjours

Pour les personnes malades :

La maison de répit de Lyon peut accueillir des personnes malades seules lorsque leurs proches ne sont plus en mesure de les prendre en charge, ou simplement pour gérer ou prévenir une situation d'épuisement des aidants.

Pour cela, elle propose aux personnes malades :

  • Un « crédit » de 30 à 45 jours de répit annuels, consécutifs ou fractionnés.
  • Une continuité des soins reçus au domicile, en lien avec les médecins traitants.
  • Des équipements et services adaptés (piscine thérapeutique, soins de bien être…).
  • Un accompagnement humain 7/7 jours par des salariés et des bénévoles formés.

Pour les aidants :

La maison de répit de Lyon propose également des séjours familiaux, pour lesquels un ou plusieurs proches peuvent être accueillis à proximité immédiate de leur parent malade, pour un temps de répit et de travail en commun en vue d'un retour réussi au domicile. Elle propose ainsi aux "aidants" :

  • La possibilité de séjourner avec ou à proximité de leur proche malade.
  • Une aide administrative, juridique, sociale, psychologique.
  • Des lieux et temps de parole, de rencontre et d’échanges.
  • En vue d'un retour apaisé au domicile

Les équipes

La maison de répit de Lyon est animée par deux médecins référents et une équipe permanente d’une vingtaine de personnes, cadres de santé, soignants, auxiliaires de vie, mais aussi par de nombreux bénévoles formés à la prise en charge des personnes malades et de leurs proches.

Cette présence 7/7 j et 24/24 h garantit sécurité et qualité de la prise en charge, pour offrir à la personne malade et à ses proches toutes les conditions d'un répit bénéfique sur le long terme.

Accueillir la fin de vie

Bien que cela ne soit pas sa vocation première, la maison de répit peut, selon les circonstances et la demande des familles, garder un patient et ses proches en fin de vie, ou accueillir un patient en fin de vie, avec un personnel formé à la prise en charge palliative et à l’accompagnement. Des groupes de parole et un accompagnement post-deuil sont également mis en place pour permettre aux aidants de mieux vivre cette période de grande souffrance.